Shiftech logo print

Profitez d'une réduction exceptionnelle de -20%  sur toute reprogrammation Stage 1 sur les moteurs AMG! Contactez-nous pour fixer votre rendez-vous ! Offre valable jusqu'au 21 décembre

Audi RS3 8V illu

La compacte performante pour un usage quotidien

Présentation : 

Initialement présentée lors du Salon international de l'automobile de Genève, la nouvelle Audi RS3 8V est officiellement commercialisée depuis le début de l'été 2015. 

Cette deuxième édition conserve le moteur transversal 5 cylindres 2.5L TFSI et développe désormais 367ch et 465Nm soit 27ch et 15Nm supplémentaires par rapport à la première AUDI RS3 8P.

Des performances qui dépassent de peu (est-ce réellement un hasard?) ses concurrentes à savoir la BMW M135i xDrive ou encore la Mercedes A45 AMG.

Au niveau esthétique, on apprécie le nouveau bouclier avant ainsi que les sorties d'échappement ovales qui nous rappellent la fabuleuse Audi RS6 4.0 TFSI. On regrettera cependant le manque de différence visuelle avec la S3, particulièrement au niveau des ailes qui restent inchangées.

Côté transmission : nous avons remarqué la nouvelle boite automatique 7 rapports à double embrayage S-Tronic particulièrement rapide et intuitive.  Nous avons été également séduit par la sonorité d'origine en mode Dynamic grâce à un système de clapets dans l'échappement. 

C'est indiscutable, la dernière version ultra sportive du modèle compact de chez Audi est vraisemblablement très aboutie. 

Avis de notre ingénieur : 

De manière générale, on remarque un comportement plus joueur par rapport à la RS3 précédente grâce à une meilleure répartition des masses mais également du couple dans la transmission. A ce titre, l'Haldex (viscocoupleur) peut transmettre jusqu'à 100% sur les roues arrières. Dans les faits, le moteur transversal n'aide toujours pas à placer correctement le véhicule en courbe et la latence, bien que réduite, entre le mode traction et 4x4 vient compromettre le côté sportif. 

Les démarrages au launch control sont par contre toujours aussi explosifs et laissent littéralement sur place une BMW M135i qui ne serait pas équipée en xDrive. Le moteur a une réelle âme et on remercie Audi de ne pas avoir sacrifié le 5 cylindres contre un 4 cylindres aux hormones. Bien que le moteur de la Mercedes A45 AMG propose quant à lui un rapport puissance cylindrée incroyable, le bruit du 5 cylindres Audi est vraiment unique et risque de nous manquer sur la prochaine génération de RS3, profitons en!

Vous l'aurez compris, cette RS3 s'adresse à un public mur à la recherche d'un véhicule à la fois sobre et efficace doté d'un moteur délivrant une sonorité qui donne la banane à chaque accélération. Pas besoin d'être pilote pour conduire une RS3, elle pardonne beaucoup et se veut très sécurisante de par son comportement typé traction.

D'un point de vue performance, la RS3 fonctionne déjà très bien, on s'en doute vu les chiffres.  En comparaison : la Mercedes A45 AMG, pourtant dotée d'une puissance similaire, ne nous avait pas donné cette sensation de poussée qui est clairement plus marquée sur la RS3.

Quel est le bénéfice de la reprogrammation sur cette petite bombe ? 

L'apport du couple supplémentaire gomme l'effet linéaire d'un couple disponible tôt et qui le reste durant une plage très large. A ce niveau, on ne peut que saluer les progrès des nouveaux turbos qui permettent de charger toujours plus tôt et de finir de plus en plus tard. Mais ce n'est pas tout : la RS3 est enfin livrée d’origine avec un intercooler efficace (contrairement à la RS3 8P) qui lui permet de maintenir beaucoup de pression à haut régime.  Après reprogrammation, cela se traduit par une nette augmentation de puissance. Les 410-420ch sont donc possibles et ce, sans la moindre intervention mécanique. 

Vous en voulez plus ? 

Certains équipementiers sont déjà sur le pied de guerre afin de proposer une ligne d'échappement d'un diamètre plus large ainsi qu’un catalyseur sport qui permettra certainement de gagner encore 10 à 15ch supplémentaires dans une sonorité que l'on espère encore plus agréable.

Faut-il céder à la RS3 ? 

Si vous possédez la précédente RS3 et ou que vous êtes amoureux de la sonorité du 5 pattes alors ce véhicule est fait pour vous ! C'est le dernier moteur 5 cylindres disponible sur le marché. Etant donné les nombreux véhicule sur ce segment, la RS3 n’était pas particulièrement attendue. Les BMW M135i se vendent depuis 2012 comme des petits pains. La combinaison gagnante : une ligne à la fois discrète et sportive, un moteur 6 cylindres en ligne complètement élastique, le tout sur un châssis très bien équilibré. De plus, le client à le choix des armes : propulsion ou système xDrive (équivalent quattro). La Mercedes A45 AMG quant à elle se défend bien mais nous laisse un goût de trop peu en terme de communication. Elle semble définitivement trop aseptisée à tous les niveaux, hormis en ce qui concerne l'échappement où, AMG oblige, nous avons apprécié une sonorité aussi travaillée pour un 4 cylindres.

Dernier débat, plutôt Quattro ou XDrive ? 

Avant de commencer le débat, il faut savoir qu'il existe deux types de Quattro. 

Le premier type de Quattro est un Quattro low-cost monté sur les modèles d’entrée de gamme de la marque (A1, A3, TT, etc). Il s'agit en fait d'un système Haldex, c’est un viscocoupleur qui actionne, comme un embrayage, les roues arrières lorsque l'ESP détecte une perte d'adhérence. C'est la dernière génération de ce système qui équipe la RS3 actuelle.  Ce système Haldex a pour avantage de laisser le véhicule en traction lorsque la conduite n'est pas sportive et ainsi consommer moins. 

Le second type, appelé Torsen, est réservé aux moteurs longitudinaux qui équipent les modèles A4, A5, A7 etc.  C’est un système 4x4 permanent qui peut faire varier le couple de l'avant à l'arrière suivant certains paramètres.  Le système Torsen est nettement plus lourd que le système Haldex, mais il est plus efficace. 

Le principal défaut que l'on peut reprocher au système Haldex : le comportement du véhicule tient plus d'une traction que d'un vrai 4x4 permanent. 

Dans le but de limiter ce phénomène sur la précédente RS3, Audi a été jusqu'à placer des pneus en 235 de large à l'avant et en 225 à l'arrière... ce procédé était assez original pour être mentionné. 

La nouvelle RS3 est mieux étudiée et mieux équilibrée.  Elle bénéficie également d'un gain de poids de 55kg.  Tous ces éléments réunis permettent de faire oublier le côté sous vireur caractéristique de la précédente RS3.

Mais alors le xDrive c'est quoi ? Le xDrive, pour faire très simple, c'est le contraire. Le véhicule est 4x4 avec une répartition continuelle très variable favorisant toujours la propulsion. Au delà de 120 km/h, le véhicule passe d'office en propulsion. Dans le cas où l'ESP constaterait une perte d'adhérence, le couple est directement envoyé sur l'avant. On retrouve dès lors une conduite beaucoup plus joueuse où le véhicule aurait plus une tendance au sur-virage sur l'entrée d'un virage, pour reprendre assez naturellement du grip sur l'avant. Si on compare, en tout cas ici, un Haldex et un xDrive, le système xDrive est réellement mieux d'un point de vue sportif. Nous laisserons pour l'instant de côté le comparatif du Torsen et du xDrive sinon l'article risquerait d'être bien trop long.

Médias

Commentaires