Shiftech logo print

Profitez d'une réduction exceptionnelle de -20%  sur toute reprogrammation Stage 1 sur les moteurs AMG! Contactez-nous pour fixer votre rendez-vous ! Offre valable jusqu'au 21 décembre

EGR & DPF illu

Ce qu'il faut savoir

Que vous soyez intéressés de près ou de loin par l'automobile ou que, par malheur, vous ayez déjà rencontré des problèmes avec votre véhicule, les termes "vanne EGR" et "filtre à particules" peuvent vous être familier.

Comme vous le savez, les constructeurs ont été contraints d'équiper les véhicules récents de systèmes d'anti pollution. Jetons un oeil ensemble sur la chronologie.

Chronologie

Le catalyseur est né avec la norme Euro 1. Celui ci, en nid d'abeille, permet de faciliter une réaction chimique et est composé de deux parties : la partie réduction et la partie oxydation. La partie réduction va transformer le NOx en N2 (azote) et O2 (Oxygène), tous les deux inoffensifs. O2 va ensuite réagir avec le reste des gaz, soit le CH et le CO afin de former CO2 et H2O, ce que l'on appellera la partie oxydation.

Attention toutefois qu'il est nécessaire de bien calculer la quantité d'oxygène pour avoir une combustion parfaite. Sur un moteur diesel, travaillant en excès d'air, il n'y a pas de partie oxydation. Il est dès lors très difficile de limiter les NOx. 

Note du motoriste : 

Régulièrement des clients nous demandent de supprimer le catalyseur pour obtenir plus de puissance. Tout d’abord, la suppression du catalyseur est autorisée si le véhicule est destiné à rouler exclusivement sur circuit.  Cela permet une diminution de la température à l'échappement. Suivant le dimensionnement du catalyseur d'origine, la suppression de ce dernier pourra avoir un impact plus ou moins important sur la puissance. Cela permet, à température égale, d'avoir plus de pression ou plus d'allumage, mais dans les faits on remarque un gain maximum de 1 à 5%.

 

Afin de respecter la norme Euro 2, il était nécessaire de limiter les NOx. La vanne EGR a été créée dans cette optique. Le principe est simple : à charge partielle, une partie des gaz d'échappement est attrapée, refroidie et est re-mélangée avec l'air d'admission. Cela a pour effet de réduire les émissions de deux manières : d’une part il y aura moins d'oxygène pouvant réagir avec l'azote et d'autre part ce mélange, plus chaud, a pour effet d'augmenter l’énergie nécessaire à atteindre une même température. Une température moins élevée dans la chambre produit moins de NOx.

Note du motoriste :

Régulièrement des clients nous demandent de bloquer leur vanne EGR, sans pour autant en comprendre le fonctionnement. Une vanne EGR ne fonctionne qu'à charge partielle, c'est à dire lorsque que vous n'appuyez pas à 100% sur l'accélérateur. Lorsque vous appuyez totalement sur l'accélérateur, la vanne se ferme pour n'avoir que de l'air frais. Comme mentionné plus haut, l'avantage de la vanne EGR en sus de limiter les NOx permet également de diminuer la température dans la chambre mais également à l'échappement. Bloquer la vanne EGR sur un moteur récent a pour impact d'augmenter la température et de limiter la durée de vie du filtre à particules.

 

Avec l'arrivée de la norme Euro 3, les constructeurs ont principalement retravaillé l'utilisation de la vanne EGR, limitant ainsi les NOx mais aussi d'autres gaz polluants comme le CO et HC.

 

Le filtre à particules (FAP) est arrivé grâce à la norme Euro 4 et Euro 5 et est utilisé pour réduire les émissions de particules. Il s'agit d'un filtre constitué de trous de petite dimension qui permettent de stopper les particules d’une dimension supérieure. Collectées, ces particules constituent une pression supplémentaire qui pourrait endommager le moteur, voici pourquoi il est nécessaire de vider le filtre dès que celui ci a atteint un certain niveau de remplissage. Ce remplissage est détecté via deux sondes de pression différentielles. Il faudra alors une regénération pour nettoyer le filtre. Cette regénération se déroule, dans la plupart des cas, via une injection de carburant dans le filtre qui aura pour effet de brûler les particules qui s’y trouvent. Cette régénération engendre donc une sur-consommation. 

Note du motoriste : 

Régulièrement des clients nous demandent de supprimer leur filtre à particules. Bien que cela soit formellement interdit, certains véhicules souffrent réellement de problèmes redondants. La suppression est donc une idée compréhensible. Cependant, certaines personnes pensent que la suppression du filtre à particules (défap) permet d'augmenter les performances et souhaitent son ablation pour ces raisons. Un défap n'augmentera pas votre durée d'injection, qui est bien souvent le facteur limitant à la puissance, il limitera simplement votre contre pression et donc votre température à l'échappement. Le seul gain que vous pourriez obtenir serait une diminution de la consommation par la suppression de la regénération.

 

Selective Catalytic Reduction (SCR) est une autre façon de réduire les émissions de NOx dans les gaz d’échappement. Ce procédé est sorti pour les normes modernes Euro 5 et Euro 6. Tandis que la vanne EGR combat la formation de NOx, la SCR enlève le NOx des gaz d'échappement. Une substance supplémentaire est injectée dans les gaz d'échappement, appelée agent réducteur (l'urée ou l'ammoniac par exemple). Ce matériau et le NOx se rencontrent à la surface catalytique, où ils réagissent pour former des composés inoffensifs (N2, H2O). Pour l'utilisation de cette technologie, il est nécessaire d'avoir un réservoir supplémentaire régulièrement rempli d'Adblue.

Commentaires